DBM TV

Jeux Olympiques: L’athlète Africain qui sest évadé des JO, a été rapatrié et mis aux arrêts

Un athlète déserteur qui a fui l’effectif de la délégation de son pays, a été finalement retrouvé dans une ville de l’ouest du Japon. Aussitôt rapatrié dans son pays, l’athlète indélicat a été mis aux arrêts.
Julius Sekitoleko, athlète Ougandais de 20 ans, s’est retrouvé de façon illicite aux Jeux Olympiques 2021, à Tokyo.

Une fois arrivé à Tokyo, lathlète indélicat a profité des entraînements pour se terrer. Julius Sekitoleko a en effet fui la délégation Ougandaise pour une destination inconnue. A la suite de plusieurs recherches, l’athlète évadé a été finalement retrouvé dans une ville japonaise, Yokkaichi.

Dès lors, les autorités de son pays, l’Ouganda, ont aussitôt ordonné son rapatriement. Arrivé, en terre Ougandaise, l’athlète déserteur a été mis aux arrêts. Il est en garde à vue depuis plusieurs jours.
Les autorités Ougandaises ont expliqué que l’athlète fraudeur a été arrêté parce qu’il n’aurait pas été autorisé de manière légale à faire partie des effectifs Ougandais devant prendre part aux JO 2021.

DBM TV

Libération prisonniers Crise Ivoirienne: Laurent Gbagbo remet une liste de 110 détenus à ADO

Lors de la rencontre au sommet, Ouattara-Gbagbo au Palais Présidentiel d’Abidjan, lancien Président Ivoirien, Laurent Gbagbo a plaidé auprès de son successeur Alassane Ouattara, afin que le chef de de l’Exécutif Ivoirien ordonne la libération des prisonniers de la crise post-électorale de 2010-2011 : «En ce qui me concerne, j’ai surtout parlé avec le président, j’ai insisté sur les prisonniers qui ont été arrêtés au moment de la crise de 2010-2011 et qui sont encore en prison. Alors j’ai dit au président, et vous serez daccord avec moi que j’étais leur chef de file et moi je suis dehors aujourd’hui, eux ils sont en prison et j’aimerais que le président fasse tout ce qu’il peut pour les libérer. Le président a les moyens et c’est lui qui juge l’opportunité des moyens et des moments pour ces libérations. Et donc, j’ai insisté sur ça» avait laissé entendre Laurent Gbagbo à sa sortie d’audience, le mardi dernier au Palais Présidentiel du Plateau.
En effet, l’ex-président ivoirien, blanchi par la CPI a remis une liste de 110 détenus de la crise post-électorale à Ouattara. Des prisonniers civils et militaires, qui seraient détenus majoritairement à la MACA, à Abidjan.
Ouattara va-t-il amnistié les 110 prisonniers politiques ? la réponse, nul doute, lors du discours à la nation ivoirienne, le 6 Août 2021, veille de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.