DBM TV

Scandale/Côte d’Ivoire: Grosse polémique sur une émission Télé faisant l’apologie du Viol. La tête de l’animateur mise à prix

Une émission Télé diffusée lundi dernier sur une chaine privée en Côte d’Ivoire, fait énormément jaser en ce moment. Le célèbre animateur Yves de Mbella recevait à l’occasion sur l’émission des vacances «La Télé d’ici Vacances», un ex-violeur.

 

L’animateur s’est payer le luxe de faire faire à l’invité du jour, ancien violeur repenti, une scène de démonstration d’un acte de viol sur un mannequin. L’ex-violeur mimait l’agression et l’acte de viol en pleine émission télé.

 

Suite au passage de cette émission, il y eut un déclenchement de colère dans la cité. Ecœurés, plusieurs voix se sont levés pour dénoncer fermement ce qui est qualifié de «dérapage». La tête de l’animateur est mise à prix. Des organisations féminines, des organismes de Défense des droits de l’Homme ainsi que des entreprises ont vivement condamné ce qui s’est passé sur la chaîne. La télé privée a immédiatement présentée ses excuses. Aux dernières nouvelles, l’animateur en question a été suspendu de la chaîne jusqu’à nouvel ordre.

 

DBM TV

En crise, un club Allemand demande aux joueurs de payer leurs repas

C’est la crise, rien ne va en ce moment du côté du club Allemand du Werder de Brême.

Rétrogradé en D2, le célèbre club allemand serait asphyxié financièrement en ce moment. Après avoir mis sur le marché ses meilleurs joueurs, pour exister, l’équipe Allemande continue de broyer du noir.

Les Dirigeants du Werder de Brême ont décidé que leur équipe ne prendra l’avion pour des matchs à l’extérieur que dans les cas exceptionnels. Aussi, les responsables du Werder ont décidé de réduire le nombre de billets alloués à chaque joueur les jours de match.

Comme si cela ne suffisait pas, les Dirigeants du Werder ont également décidé de réduire le budget culinaire du club à juste 50000 Euros, la saison. Ainsi, pour conserver une habitude alimentaire professionnelle quotidienne, chaque joueur et membre du staff doit mettre 200 Euros de sa poche tous les mois.