DBM TV

DERNIERE INTERVIEW du roi du coupé-décalé

Voici l’intégralité des propos d’adieux de DJ ARAFAT au monde entier

Transcription  et Rédaction : Loth HOUSSOU

Alors qu’il était de passage à Paris en mai dernier comme à ses habitudes, la regrettée star du coupé-décalé, DJ ARAFAT a accordée une interview à votre chaîne, DBM TV. Et personne ne pouvait présager de ce que c’était la toute dernière interview de l’icône que le monde entier continue de pleurer. De l’actualité jusqu’à sa vie privée, en passant par ses réalités dans le monde su showbiz, Ange Didier Houon a laissé entendre des expressions qui donnent des frissons aussi bien dans l’âme que dans la tête.

Lisez plutôt.

DBM TV : Ton single « Moto Moto » est un immense succès. Comment l’expliques-tu ?

 

DJ ARAFAT : Je ne peux expliquer ce grand succès, sauf que c’est une puissance de Dieu. Voila ! Ce n’est pas moi qui ai agi. C’est Dieu.

Le clip « Moto Moto » a généré énormément des vues en très peu de temps. T’y attendais-tu ?

Sincèrement, non. Sincèrement, non. Je ne m’y attendais pas. Mais, bon. Dieu seul sait pourquoi ce song fait autant de bruits.

Est-ce là un message fort lancé à tes adversaires du coupé-décalé ?

Le message que je lance à mes soi-disant adversaires, puisque je n’en vois pas. De toute façon, il ne faut pas qu’ils prennent le nom de Dieu pour s’amuser. Soit, ils croient vraiment en lui. Soit ils ne croient pas en lui parce que moi, je ne sais pas où ça quitte, mon inspiration. Je ne vais pas l’acheter quel que part ; je n’adore pas de fétiche, vous comprenez un peu ? Donc, ça quitte quelque part. C’est l’inspiration, c’est une création. Voilà !

C’est un peu ça. Moi, je suis dans le vrai. C’est pourquoi tout me réussit. Le moment où je vais tomber, c’est block. Voilà !

Que réponds-tu à ceux qui te comparent à des artistes de la nouvelle génération comme Ariel Sheney ou Safarel ?

Ah… ceux qui me comparent à ceux de la nouvelle génération, vraiment, c’est très con et très déplacé de votre part.

Avant de le faire, il faut que ceux de la nouvelle génération aient remporté les pris que j’ai remportés ; aient fait 1 million de vues en moins de 24 heures. Donc, voila ! C’est très con de penser ça.

ARAFAT, ange ou démon ?

Je ne sais pas ce que je suis. Je ne suis ni ange, ni démon. Je suis Ange Didier Daïshikan.

Le Daïshikan sans Didier, c’est rien du tout.

Je suis l’esclave de mes fans.

Mais, le maître de mes choix et de mes décisions. Et j’appartiens à quelqu’un. Voilà ! : celui qui m’a créé.

Donc, quand je dis que je suis comme le mouton de mes fans, c’est parce que je suis à leur disposition. Je suis prêt pour eux. Ils sont prêts pour moi. Donc, du coup, j’ai ma « chine » avec moi, que je contrôle ; que je dirige.

A la sortie de ton album « Renaissance », tu avais annoncé que tu serais le premier chanteur de coupé-décalé à remporter un disque d’or. Ce challenge est-il toujours d’actualité ?

Mais, bien sûr. Je vais avoir ce disque d’or. Je vais avoir plus même. Voilà ! C’est tout ce qu’il faut retenir.

Un album, ça dure 1 an. Et on n’est même pas encore au 6è mois inh. Et déjà, le Cd continue de manquer dans Abidjan et partout. Plein de pays se plaignent parce que dedans il y a un feat avec Kims, Niska, NAza, Fally, Daju… Pourquoi les gens ne vont pas aller acheter cet album juste pour découvrir ?

Là, on a sorti le « Moto Moto » parce qu’il fallait montrer la suprématie dans le coupé-décalé. Ce qui a été fait.

Donc, je peux venir « djafoul », partir, revenir me reposer… Je fais ce que je veux, au fait. J’ai dit ; ils n’ont pas cru. Voilà !!!

Dieu leur montre que ce ne sont pas les vues qu’ils ont acquises pas naturellement. Mais je ne vais pas dire spirituellement aussi. Je vais dire scientifiquement ; « réseaux sociauxtalement » parlant, tu vois ? Ils ont des vues d’internent. Moi, j’ai des vues naturelles ; c’est naturel et puis c’est parti sur les réseaux sociaux.

Montrez  ce qu’on appelle des vues. On va voir jusqu’où ça va amener.

Dieu et les réseaux sociaux et on va voir.

Quelles sont tes relations avec Booba et Kaaris ?

C’est qui ? C’est qui ? C’est qui Kaaris ? Je ne sais pas qui c’est.

Je le connais. J’écoutais sa musique quand j’étais petit. Donc après Booba, ce n’est mon ami. Je ne le connais pas personnellement. J’écoutais sa musique. J’étais fan de lui. Voilà ! Et je « kiff » toujours ses songs inh…

Sauf qu’il a sa carrière, j’ai ma carrière. Il a son bout de chemin, j’ai mon bout de chemin. Sinon, je ne sais pas c’est qui…

Aujourd’hui, bon nombre d’artistes se sont lancés dans les affaires. Dans quoi ARAFAT investit-il son argent ?

Moi je ne suis pas là pour dire mes projets. Ok ? Donc, ce n’est pas une bonne idée de la faire. Au moment opportun, si Dieu dit que je dois faire ça, je le ferai. Pour l’instant, je suis concentré sur ma musique. J’ai des messages à véhiculer. J’ai des gens à faire danser ; j’ai des gens à qui apporter de la joie. C’est le plus important.

Pour résumer, les artistes, leur vie ne m’intéresse pas. Chacun gère sa vie. Moi, je gère ceux que j’aime et ceux qui m’aiment. Voilà !

Je ne pense qu’à moi et ceux qui m’aiment et que j’aime aussi.

Alors, mes affaires personnelles sont personnelles ; c’est pourquoi ça s’appelle « personnelle ».

Tu injectes beaucoup d’argent dans les grosses cylindrées. D’où vient cette folie pour les bolides ?

J’aime les grosses voitures parce que étant petit, mon père me mettait tout le temps dans des voitures sportives et tout et… Il accélérait et tout. Donc, ça m’a plu. J’ai toujours aimé la vitesse. C’est de là que me vient cet amour envers des jouets de puissance. Je n’ai pas eu peur de naître. Pourquoi je vais avoir peur de mourir ?

 

Quelle place occupes-tu sur l’échiquier musical africain ?

Penses-tu faire partie du Top 5 ?

Alors… Sur l’échiquier africain, je ne m’autoproclame jamais numéro 1; voilà !

Je ne sais pas si vous avez suivi une chaîne très réputée et très connue en Europe qui m’a désigné en tant que 3è artiste ivoirien smondialement connu, après Drogba et Alpha Blondy.

C’est-à-dire qu’il y a Alpha Blondy, Drogba et après, c’est ARAFAT DJ.

Tout ça, ça répond à ta question.

Que penses-tu de la chaîne de télé, DBM TV ?

Oui, DJ ARAFAT connaît très bien la chaîne DBM.C’est une chaîne qui m’a toujours soutenu. Même quand il n’y avait pas d’autres chaînes qui me soutiennent aujourd’hui ; ils étaient toujours là avant ; voilà. Donc, j’ai de très bons rapports avec cette chaîne et j’aime leur travail, parce qu’ils tapent bien.

Serais-tu prêt à donner un show privé aux téléspectateurs de DBM TV ?

 

Je pense pouvoir faire un show privé pour DBM TV, parce que ce sont les deux mains qui se lavent. Et pourquoi je ne vais pas aller le faire ?

Et oui, je suis même prêt à faire un show gratuitement pour eux. Voilà ! Tout va dépendre des conditions dans lesquelles ils vont me mettre. C’est tout.

Penses-tu faire l’objet d’un complot au même titre que DBM TV ?

Mais pour ce qui est arrivé à DBM TV est issu d’une cabbale ; mais moi aussi ça m’a raté inh. Il n’y a pas longtemps là. Il fallait que je montre que j’en avais ras-le-bol, et puis bon. Voilà, c’est arrivé, c’est arrivé inh. Ce n’est pas la fin du monde inh.

Moi, je suis quelqu’un, quand tu me fais un truc qui ne me plait pas ; je vais te le dire. Je ne vais pas avoir peur de toi pour te le dire. Tu n’es pas Dieu !

Un message pour la jeunesse africaine…

Mon message à la jeune du monde même, pas qu’africaine, c’est de croire en Dieu ; en lui seul. Avec lui, ils auront toute la gloire, la célébrité, l’argent, et voilà !

OK ?

Partagez
Catégorie Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *